Medellín – Colombie

septembre 23, 2009 § Poster un commentaire

Arrivé à Medellín, ville de Urribe (président actuel et instigateur du mouvement « Convivir« , à l’origine des paramilitaires – civils armés pour lutter contre la guerrilla (FARCs et autres factions « révolutionnaires »)) et Botero, connue pour sa violence et ses cartels mais, à première vue, très riche et mieux organisée que les autres… Seule ville du pays à avoir un métro, orgueil de la capitale Paisa (région connue pour son régionalisme)… une seule ligne (d’une propreté irréprochable) qui traverse une vallée encaissée du nord au sud, où s´étend la ville tout en longueur. Sur chaque flanc, en hauteur, des « comunas » (favelas) énormes, très pauvres, images d´Afrique qui s´étendent jusqu’aux cimes des montagnes.

Je monte dans une de ces communes où se trouve un belvedere qui surplombe Medellín. En sortant du métro, on prend un téléphérique (on se sentirait presque au ski), construit il y a peu pr désenclaver ce quartier (ville?) gigantesque, pour monter dans la « comuna de Santo-Domingo ». On survole donc des kms de briques rouges et de taules, la montagne urbaine monte en pente plus ou moins abrupte. Quand on arrive presque en haut de la montagne, on quitte le metrocable. Beaucoup beaucoup d´enfants (en uniformes scolaires ou non), les gens, relativement habitués aux touristes dans cette zone, nous matent. Mais bien que peu à l´aise, tout se passe bien et on se sent pas menacé. Aucune bande de jeunes, ni d´attroupements, pas de drogues ni de drogués comme dans les cités françaises… « ce sont des choses du passé, de l´époque du narcotrafique », « ahora, aqui, ya no pasa nada! » nous chantent les gens. Bref, on se sent presque en securité. on arrive à la bibliothèque ultramoderne, construite elle aussi il y a peu, et on découvre la vue panoramique de la ville américaine… très impressionnante.

Quelle surprise! Pour une ville réputée pour sa violence, bonne impression, les choses ont apparemment changées et se sont calmées: on peut enfin se ballader « tranquille » dans les quartiers! Le gouvernement a enfin investi dans des infrastructures: transports et bibliothèques, et les politiques publiques ont enfin payées… vive l´état de droit!

J´apprendrai plus tard (d´une des habitantes des communes, portes et fenêtres fermées) que la securité du téléphérique comme celle de tous le (les) quartiers est assurée, presque officiellement (comme le contrôle de la cocaine), par les paramilitaires (supuestamente desmobilizados) qui, chaque semaine, passent dans toutes les maisons pour récupérer leur du… chacun donne ce qu´il peut… avec tout ce que ca implique…

En resumé, la Colombie est vraiment un super pays, très intense, qui offre plus de vie que la vieille Europe… Malheureusement on ne sait pas très bien si on vit la fin d´une guerre ou sa transformation!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Medellín – Colombie à U spagnolu.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :