Histoire d’un choix

septembre 9, 2010 § Poster un commentaire

L’histoire commence dans un square pour enfant, une mère blanche, la 40aine, beauté fanée regarde son fils, un petit noir de 10 ans, d’un oeil vague, presque transparent… elle regarde Marc, il crie haut et fort en grimaçant et en pleurant vulgairement parce que sa mère vient de le sortir du parc de jeu en l’entrainant par la main. Il était en train de donner des coups de pieds à un autre enfant à terre… Marc avait voulu passer devant l’enfant maintenant à terre et l’autre ne l’ayant pas laissé faire, Marc le pousse par terre et commence à le rouer de coups.

La mère a encore les yeux dans le vague quand arrive soudainement son mari, blanc, la bonne quarantaine au charme discret : « On y va? » La femme sait que son mari n’est jamais bavard après la séance chez son psychiatre. Elle se lève en silence et ils partent sans échanger un mot…

2è scène: on retrouve le mari, 15 ans plus tôt, il est dans un cimetière, c’est un enterrement, il met quelqu’un en terre, les gens pleurent tout autour de lui, une fois l’ensevelissement fini, on le voit qui s’éloigne discrètement de la scène, les gens restent avec le prêtre et continue la cérémonie.

Il rentre dans sa cabane à l’entrée du cimetière… il a juste le temps de déposer outils et tablier, il s’allume une clope et la fume, en regardant dans le vide, sans grand sentiment, il ne pense à rien en particulier, ni triste ni heureux, c’est la routine… quelques personnes de l’enterrement arrivent et lui serrent discrètement la main avant de s’éloigner, il répond par un sourire tout aussi discret et respectueux.

Il rentre à la maison, il retrouve sa femme, (de 15 ans plus jeune donc), une belle jeune fille, ca fait déjà presque 10 ans qu ‘ils sont ensemble, ils se connaissent parfaitement, on ressent leur intimité et leur complicité dans leur sourire et leur regards encore amoureux. La femme lui dit qu’elle a de nouveau mal au ventre… lui commence à lui dire qu’elle le fait chier, il serait vraiment temps que tu prennes rendez-vous chez le médecin. Demain je t’accompagne!

Le lendemain les voilà partis chez le médecin tous les 2. le médecin la voit mais ne trouve rien d’anormal. Il lui prescrit de simples médicaments pour la douleur et lui dit q ca va passer. Tous les 2 repartent chez eux rassurés.
quelques jours après, la femme continue de sentir des douleurs… de plus en plus fortes. Son mari connait un spécialiste et prend rendez-vous… ils y vont ensemble et après des scanners et divers examens poussés, le médecin lui découvre des vers qui sont en train de lui dévorer l’utérus et les trompes… il faut l’opérer sur le champ, il en va de sa vie… c’est un choc terrible et elle doit prendre une décision très vite l’opération est délicate, on lui enlève un partie des intestins, l’utérus et les trompes… totalement…

Au réveil, elle est encore sous le choc de ce qui vient de lui arriver et réalise à peine que sa vie vient de prendre un tour jamais imaginé. Le médecin arrive et lui dit que les vers ont bien été retirés… c’est la première fois qu’il voit un cas pareil… ils connait bien ces verres mais c’est la première fois qu’il les découvrent à l’intérieur d’une personne vivante… et surtout à cet endroit… Il lui demande si elle des contacts réguliers pour ne pas dire intimes avec des cadavres… sous le choc elle répond bien sur que non!! Qu’est ce que c’est que cette question!!!
Ce n’est que quand le médecin s’en va qu’elle comprend tout ce qui s’est passé…

Après plusieurs jours de repos complet, elle rentre chez elle, elle trouve son mari, le dévisage longuement alors que lui la prend dans ses bras, l’embrasse sans comprendre… elle éclate en larmes. elle lui dit tout, tout ce qu’elle vient de découvrir, tout ce qu’elle vient de réaliser, elle qui croyait le connaitre… il ne veut pas l’écouter, il se lève et part précipitamment dans la chambre, elle le suit de près… il ouvre vite l’armoire, il en sort un pistolet qu’il porte à sa tempe et au moment ou il s’apprête à tirer, elle dévie l’arme et le prend dans ses bras.

On retrouve le petit Marc entouré de ses parents, 15 ans après, (retour à la première scène) il continue de gémir honteusement… c’est déjà un petit homme… égocentrique… il ne sentira plus, ne comprendra jamais l’amour que lui porte sa mère… c’est un homme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Histoire d’un choix à U spagnolu.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :